perigord-en-flanant

Le Périgord

EN FLÂNANT

Le Périgord

EN FLÂNANT

LE PÉRIGORD... TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI ONT PASSÉ QUELQUES JOURS EN DORDOGNE VANTENT SES MERVEILLES.

C’est la promesse d’un voyage à travers l’Histoire, depuis les temps pré-humains jusqu’au Moyen-Âge. Au détour d’un sentier boisé ou d’un méandre de rivière se révèlent tour à tour un château médiéval, une grotte millénaire, une ferme aux pratiques ancestrales.

La gastronomie y est généreuse, tout comme les habitantes et habitants, fiers de leurs traditions

Et quelle façon plus écologique pour découvrir cette région que le rythme du pas, que ce soit le nôtre ou celui des chevaux. Comme au bon vieux temps, ils sont nos compagnons d’aventure pour parcourir la campagne et les forêts.

Après quelques jours nous les troquons pour des montures plus modernes, des vélos à assistance électrique. Nous nous laissons aussi porter par le courant sur nos canoës-kayak, et, à pied, nous foulons des sentiers forestiers enchanteurs.

Que la vie est douce en Dordogne,
quand on prend le temps de l’apprécier !

MURMURER À L’OREILLE DES CHEVAUX... ET DES BREBIS

La brume matinale s’est levée sur les prairies verdoyantes entourant la ferme équestre d’Anne et Christophe. C’est là que notre petite tribu a passé la nuit, dan une tente meublée et tout confort. Hier, nos hôtes nous attendaient à la descente du train et nous ont conduit ici, dans leur havre de paix à Saint-Amand-de-Coly.

Les enfants sont impatients de faire connaissance avec les chevaux, avec qui nous allons passer les prochains jours. Ils ne loupent pas une miette des conseils qu’Anne leur donne. Il faut dire qu’elle est douée, on dirait que les chevaux et elle parlent une langue commune ! Une fois que nous nous sommes mutuellement apprivoisés, il est temps de partir en balade. Et quelle balade !

Sur les sentiers forestiers de la vallée de la Vézère, les chevaux sont tout heureux de retrouver leurs amies brebis. Alors que nous guidons tous ensemble le troupeau avec Christophe, Anne nous raconte comment le couple a fait le choix de l’éco-pastoralisme. Toujours en mouvement, leurs brebis sont de grandes sportives. Et puisqu’elles désherbent naturellement de grands espaces boisés, ce sont les meilleures écolos qui soient ! Quand nous nous arrêtons en bord de rivière pour pique-niquer, les enfants ne se font pas prier pour sauter à l’eau ! Au retour, nous visitons le village typique de Saint-Amand-de-Coly, classé comme un des plus beaux de France.

visit-perigord-with-france-by-locals
france-by-locals-perigord

UN RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER

Le lendemain, nous avons rendez-vous avec nos ancêtres. Pour s’y rendre, la chevauchée à travers forêts et vallées est fantastique ! Le site de Lascaux II se dévoile au bout du chemin, au travers de la verdure. Comme les découvreurs de la grotte originelle à leur époque, c’est à la lueur d’un flambeau que nous allons nous émerveiller devant les dessins préhistoriques. Quelle splendeur ! Les enfants en garderont un souvenir inoubliable. D’ailleurs, à peine arrivés à notre gîte le soir à Valojoulx, ils dégainent crayons et papier pour immortaliser à leur tour leurs créations !

Les chevaux nous attendront patiemment au gîte toute la journée suivante. Le moyen de transport du jour ? Nos pieds d’abord, puis le canoë-kayak ! La descente de la Vézère regorge de surprises : le château de Belcayre perché sur son roc calcaire, le joli village de Saint-Léon-sur-Vézère, l’impressionnante cité médiévale de La Roque-Saint-Christophe construite à même la falaise, ou encore le village troglodytique de La Madeleine où nous débarquons pour une petite visite. Des artisans tentent de nous initier à des métiers ancestraux. À me voir manier le marteau et l’enclume, je me dis que j’ai peut-être trouvé ma vocation !

CHANGEMENT DE MONTURE

Hier, nous avons pris la journée pour rentrer paisiblement à la ferme de l’Échappée Pastorale à travers la campagne et y passer une dernière nuit. Et ce matin il a fallu dire au revoir aux chevaux, ce qui n’a pas été une mince affaire, surtout pour les enfants ! Christophe et Anne les ont consolés en leur disant que nous serons toujours les bienvenus ici. Et nous, nous leur avons rappelé que les vacances sont loin d’être terminées !

On nous dépose à Tamniès, où nous rencontrons un couple de boulangers engagés en faveur de l’écologie et d’une alimentation saine. Nous nous régalons autant en les écoutant qu’en dégustant leurs pains et pâtisseries au goût divin ! C’est ici que nous attendent nos vélos à assistance électrique, nos nouveaux compagnons de route. Ils nous portent sans effort dans la vallée de la Beune, où soudain le château longtemps oublié de Commarque émerge d’un sous-bois.

Quelle intrigante bâtisse, construite sur des habitations troglodytiques préhistoriques. Le guide nous raconte les différentes périodes de la vie mouvementée du lieu, et, arrivés en haut du donjon, nous dévoilons la surprise aux enfants : ils vont pouvoir descendre ses 60 mètres en rappel !

Fiers d’avoir relevé le défi malgré l’appréhension, les voilà d’attaque pour reprendre la route ! Ce soir, nous dormons à Sarlat-la-Canéda, où nous attendent déjà nos bagages. En chemin nous nous arrêtons visiter les cabanes du Breuil. C’est ce qu’on appelle un village de « Bories », de très anciennes et énigmatiques petites maisons en pierre, posées là sur le terrain d’une petite ferme familiale. Carine et Jean-Marc nous racontent avec enthousiasme comment ils les ont restaurées avec l’aide de leurs enfants. Fidèles aux traditions, ils cultivent aussi leurs légumes et leur vigne, élèvent leurs animaux et cuisent leur pain au four à bois.

velo-perigord-france-by-locals
visit-france

HA, SARLAT !

Nous sommes instantanément tombés amoureux de Sarlat-la-Canéda, cette cité au charme fou qui paraît avoir si peu changé depuis le Moyen-Âge. Nos deux terreurs se font un plaisir de s’inventer des histoires de chevaliers dans ses ruelles, dévalant les escaliers et cherchant les moindres recoins à explorer. Pour notre part, ce sont plutôt les échoppes qui nous font de l’oeil, autant pour la beauté de leurs façades que pour leurs propositions gastronomiques alléchantes ! Il paraît que Sarlat est la ville au monde qui compte la plus forte densité de monuments historiques. Ça ne me surprend pas, tant nous en prenons plein la vue à chaque coin de rue !

Le lendemain, c’est journée vélo. Nous quittons Sarlat par une voie verte qui rejoint les flots de la Dordogne. La balade est très agréable. Nous roulons sans effort à l’ombre des arbres et des falaises, traversant des paysages grandioses en nous amusant à relever des détails du temps où c’était une voie de chemin de fer. Une première halte s’impose pour percer le mystère des marmites des Géants, un amas de roches polies par l’eau qui met en ébullition l’imagination des enfants. Tout au long du chemin les pauses seront nombreuses : un café dans le joli village de Carsac, une baignade à Aillac, un pique-nique à Calviac, une exposition de photos de Robert Doisneau à la gare de Rouffillac et la visite du château de Fénelon à Sainte-Mondane pour finir la journée. Une cabane toilée sous les arbres nous attend au camping écologique de la Clairière, où nous nous prélassons en attendant l’heure du dîner qu’on nous a promis 100% périgourdin !

visit-sarlat-france-by-locals

AU FIL DE L’EAU

À vélo, nous observions les canoë-kayaks descendre paisiblement la Dordogne, s’arrosant avec leurs pagaies pour se rafraîchir. Et bien c’est à notre tour maintenant ! Depuis la rivière, on se sent tout petits sous les falaises qui nous surplombent.

Les constructions qui les dominent sont d’autant plus impressionnantes. C’est le cas des châteaux de Montfort, Castelnaud, Fayrac et Beynac, ou du fort de La Roque-Gageac où nous ne résistons pas à la tentation de s’arrêter pour déjeuner, tant la beauté du village est saisissante. À la fin de la descente, la visite du château de Beynac est la meilleure idée qui soit ! On nous y plonge dans la période médiévale, au plus grand bonheur des petits, et le point de vue de là-haut est à couper le souffle.

ROCAMADOUR ET SES MERVEILLES

Notre dernier lieu de villégiature se situe en plein coeur du parc naturel régional des Causses du Quercy, dans le Lot. C’est un paysage de roche qui se dévoile au fur et à mesure que nous approchons de la cité perchée de Rocamadour. Notre hébergement au domaine Lagardelle appelle au repos. Quel calme ici ! Le dîner préparé par nos hôtes est un délice, à base de produits issus des fermes d’à côté et de gourmandises faites maison. On ne peut faire plus circuit court !

Levés tôt, nous sommes tous les quatre impatients de grimper en haut de Rocamadour, ce village hallucinant, accroché au faîte d’une falaise vertigineuse. Mais avant cela, on nous a parlé d’une curiosité rafraîchissante non loin de là, le gouffre de Cabouy. C’est dans cette caverne noyée que reparaît la rivière l’Ouysse, après avoir parcouru plus de 20 km sous la terre. Décidément, cette région est pleine de mystères !

Nous enfourchons nos vélos pour atteindre enfin Rocamadour en longeant le cours de l’Alzou. Grimper tout là-haut relève de l’aventure, mais une fois arrivés sur les remparts du château, le panorama est à couper le souffle ! Tels des pèlerins du Moyen-Âge, nous allons à la rencontre de la fameuse Vierge Noire, gardienne de la chapelle Notre-Dame, un des huit édifices religieux taillés dans la roche. C’est aussi un lieu à ravir les gourmands, dont nous faisons partie ! Sur le chemin du retour, nous visitons une chèvrerie-fromagerie produisant le célèbre rocamadour. Un régal!

chateau perigord france by locals

PROMENADE DANS LES ENTRAILLES DE LA TERRE

À voir leur excitation ce matin, les enfants ont bien compris qu’on leur réserve le meilleur pour la fin. Le gouffre de Padirac est un lieu hors du temps, où l’on peut se promener en barque avec un batelier, comme à Venise, sauf qu’ici nous sommes à plus de 100 mètres sous terre ! Une cavité luxuriante, de longues galeries, une salle immense et même un lac souterrain… Nous en prenons plein les mirettes. J’ai hâte de voir les dessins que les enfants en tireront ce soir !

Nos montures électriques ont été récupérées, ce qui marque la fin de ce séjour inoubliable. Il est temps de profiter de notre dernière soirée au domaine avant de reprendre le train demain. Ravis, les Promenade dans les entrailles de la Terre enfants n’en finissent pas de raconter à nos hôtes toutes les choses incroyables qu’ils ont vus depuis notre arrivée. On nous avait prévenus, cette région merveilleuse nous restera longtemps en mémoire !

rocamadour-france-by-locals